Je m’ennuie au travail. Avant la croisée des chemins…

« Avant, j’aimais ce que je faisais, j’étais motivé par mon travail, je me sentais en ligne avec mon entreprise et mon activité. Aujourd’hui, j’ai du mal à me lever le matin, parfois j’ai une boule avant d’arriver au bureau, pourtant la situation n’est pas catastrophique, j’ai un bon salaire, je n’ai pas de conflit particulier, j’ai un emploi sûr. Je voudrais changer, mais pour quoi faire… »

Le spectacle n’est pas très gai, les perspectives semblent absentes, on tourne dans le vide. Ces périodes plus ou moins longues que nous pouvons tous vivre à des moments de notre vie professionnelle sont souvent révélatrices de carrefours importants à venir. Elles sont dues à un écart entre nos valeurs (ce que nous voulons au fond) et nos comportements (ce que nous faisons, ce vers quoi nous tendons). A un moment de notre vie, nos valeurs étaient alignées avec nos actions, et tout allait bien, nous étions satisfaits, nos motivations profondes étaient nourries et le moteur tournait à plein. Les choses évoluent, et nous aussi : petit à petit ce qui était important pour nous le devient moins ou plus du tout, cet écart entre nos valeurs et ce que nous vivons chaque jour se traduit par un malaise qui se transforme en ennui, voire en irritation. Notre plus grande priorité néanmoins étant d’assurer notre sécurité et confort quotidiens, nous pouvons conserver cette position pendant très longtemps, jusqu’à ce que l’énergie finisse par s’épuiser totalement.

Pour retrouver motivation, challenge personnel et satisfaction, il est important de travailler à (ré)aligner nos actions, ce vers quoi nous tendons, avec nos valeurs. Tout le travail consiste bien entendu à déterminer nos motivations et valeurs profondes et à réaligner nos objectifs afin qu’ils soient cohérents entre eux. Il existe de nombreux exercices et techniques utiles à ces fins, j’utilise pour ma part l’inventaire de personnalité et motivations SOSIE, et les entretiens à deux sont bien sûr essentiels pour fixer un cap pertinent. Le modèle de la boussole développé par Aviad Goz est également un outil précieux qui permet de déterminer par des exercices simples la cible et les objectifs et de réaligner ce qu’il appelle le nord (le cap, les objectifs) et l’est (les valeurs).

Souvent, prendre un papier et un crayon et inscrire ses valeurs permet de prendre conscience de l’écart entre celles-ci et nos actions actuelles…et la prise de conscience est le premier petit pas vers une nouvelle dynamique.

Publicités

Comments

  1. Encore merci pour toutes ces dépêches, qui nous parlent, et qui nous servent au quotidien, car nous pouvons faire passer ces informations à nos collaborateurs, les faire réagir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s