Les 3 questions vertueuses du chercheur d’emploi

Avant toute chose, le chercheur d’emploi doit prendre pleinement conscience que le marché de l’emploi est un monde en soi, et que ce monde peut lui échapper au début. Cela implique qu’il doit en apprendre – et dans la mesure du possible en comprendre – les rouages, les acteurs, les enjeux. Ce monde obéit à des règles et des fonctionnements qu’il convient de respecter, qu’on les aime ou pas, sans quoi il peut nous rejeter violemment.

Le premier mot-clé à avoir en tête, c’est REALISTE : soyez-le contre vents et marées. Il y a un deuil à faire : le marché de l’emploi n’est pas comme nous voudrions qu’il soit, ni d’ailleurs comme nous avons peur qu’il soit, il est comme il est, et autant s’en accommoder. Je vois souvent sur les forums des personnes qui pestent contre les cabinets de recrutement et leurs consultants peu recommandables, contre le peu de place laissé à l’expression d’une quelconque originalité, contre le fait que certaines catégories sont totalement ignorées par le marché. Mais le monde est ainsi fait, et celui de l’emploi également. Le chercheur d’emploi a tout intérêt à plutôt préserver son énergie pour apprendre à se découvrir, à se mettre en valeur, et à maitriser les chemins parfois détournés du marché de l’emploi.

Une fois que votre énergie est toute entière disponible, vous pourrez alors aborder en force les trois questions vertueuses du chercheur d’emploi. Une recherche d’emploi sereine et efficace s’articule autour d’elles, et à mon sens il doit s’assurer qu’elles ont été explorées dans l’ordre :

1) qu’est-ce que je veux ? j’en ai parlé précédemment sur ce blog, sans projet personnel précis, le reste ne sert à rien

2) qu’est-ce qui va me démarquer des autres ? en gros, comment je vais « briller » sur mon CV, sur mes lettres, et pendant un entretien

3) comment me rendre visible par les autres, par le marché ? il est important que ma « lumière » atteignent les recruteurs, sans quoi, inutile de briller…

Evidemment, beaucoup du travail consiste à donner la réponse précise à ces trois questions, mais si vous vous imposez la discipline chaque jour, votre recherche en sera d’autant plus sereine, et vous mettrez toutes les chances de votre côté pour retrouver rapidement.

Bon week-end à tous.

Publicités

Comments

  1. Merci Olivier pour ces conseils! Un collègue m’a mentionné qu’il est aussi pertinent de se positionner de façon proactiven intégrant notre CV sur un site du côté de « chercheur d’emploi ». Qu’en pensez-vous? Est-ce qu’Il vaut mieux favoriser Workopolis ou Jobboom? Merci à l’avance!

    • Olivier Guérin says:

      Bonjour Carole, il est effectivement recommandé d’avoir une démarche proactive et de se positionner sur les sites de « chercheurs d’emploi » qui ont pignon sur rue sur le net, même s’il me semble que LinkedIn et Viadeo pour la France ont de plus en plus les faveurs des recruteurs. Je ne connais malheureusement pas ces deux sites canadiens dont vous parlez, je ne peux donc pas vous conseiller.
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s