Je bichonnerai, tu bichonneras, nous bichonnerons notre photo de profil !

Le sujet de la photo de profil ou de CV est un sujet battu, débattu et rebattu sur le web, les forums des réseaux sociaux, les blogs, et les sites de CV. J’ai cherché sur le web, et j’ai trouvé beaucoup d’articles et billets à ce sujet, et la réponse est souvent « difficile de répondre, à vous de voir »… bref, pas toujours très utile. Je voulais donc consacrer un billet à ce sujet, avec mon son de cloche à moi.

Il existe en général deux grandes écoles théoriques : d’un côté les farouches partisans de la photo – en général ils sont d’un naturel plutôt pragmatique, s’inquiètent peu des histoires de vie privée, ils apprécient sans limite internet et tout ce qu’il à leur offrir, et peuvent aussi se révéler imprudents et têtes brûlées ; de l’autre, les partisans du droit à la vie privée ou à l’invisibilité – ils sont en général portés sur les principes de respect de la personne, ils sont d’un naturel méfiant envers les nouvelles technologies, ils aiment bien résister, et utilisent le web et les réseaux sociaux « parce qu’il faut bien le faire ».

Si vous êtes partisan de la deuxième école, vous vous dites probablement – conforté que vous êtes par des études sur le sujet – que si vous mettez votre photo sur le net au vu de tous, c’est le robinet ouvert aux discriminations : votre couleur de peau, votre âge, les kilos que vous avez collectionnés cet été…que le peu de vie privée que vous pensez avoir préservé jusqu’à présent volera en éclat une fois que votre « identité visuelle » sera révélée au monde professionnel. Dans une FAQ emploi, j’ai également lu qu’un DRH indiquait que la photo n’apprenait rien sur les compétences et qu’elle était donc à proscrire.

Tout d’abord, dites-vous que votre identité visuelle sera de toute façon révélée lors de votre premier entretien, que vous ne serez alors pas préservé d’une discrimination. Que ne pas mettre de photo, c’est aussi laisser la porte ouverte au jugement du recruteur : que vous êtes un peu déconnecté de la vie numérique, que vous ne la comprenez pas, ou pire que vous la rejetez, or la vie numérique maintenant fait partie intégrante du monde du travail.

C’est vrai qu’une photo n’apprend rien sur les compétences d’une personne. Je pense pour ma part que considérer que l’embauche d’un salarié ne se fait que sur ses compétences est une méconnaissance de la psychologie humaine et de la communication. « Photo » vient de lumière (photos en grec), elle nous fait sortir de l’ombre, elle nous fait apparaitre et briller.  Pour les partisans du personal branding comme moi – cette stratégie efficace qui consiste à se vendre comme un produit sur les nouveaux médias – la diffusion d’une photo fait partie intégrante du fameux Moi 2.0 présenté par Dan Schawbel et sa représentante en France Fadhila Brahimi. De la même manière que peu de personnes ne songeraient à commander un produit sans l’avoir vu, il est très également rare que quelqu’un songe à vous contacter sans vous avoir vu. Vous pouvez appliquer ce principe aux réseaux sociaux comme au CV.

Finalement, soyons concrets un instant. Voilà probablement ce qu’il se passe SANS photo :

  1. Vous perdrez des points face à une candidature égale AVEC photo.
  2. Vous aurez un profil qui ne sera pas rempli à 100%, donc moins de chances d’apparaître dans les recherches LinkedIn ou Viadeo par exemple, et donc Google également, dont les algorithmes sont intelligents et sensibles
  3. Sur les médias collaboratifs, vous aurez 7 fois moins de chances d’être « cliqué » et visualisé qu’avec une photo selon une étude menée par LinkedIn

Enfin pour finir, je reprends quelques conseils qui me semblent judicieux d’un article paru sur Aujourdhui.fr. Sont à bannir donc :

  1. les photos trop petites, pixelisées, de mauvaise qualité, prises soi-même à bout de bras…
  2. les photos de vacances ou en soirée (avec en prime une autre personne tronquée)
  3. les photos mal cadrées qui vous enferment et brident votre expression
  4. les photos mal exposées, avec un fond différent d’un fond neutre

Et la photo parfaite serait donc : sur fond neutre, très bonne lumière, bien coiffé, chemise, regard fixe et déterminé, bon cadrage avec un espace de liberté autour du visage.

A vos appareils photo donc !

Publicités

Comments

  1. Bonjour,
    A propos de cet article sur la photo du profil et je dirai de « sa propre photo », tout cela est plein de bon sens. Finalement, c’est presque une évidence. C’est bien de l’avoir écrit car je pense que cela peut amener à la réflexion pour mieux se positionner sur le sujet et se repositionner sur soi. Agnès B.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s