Troisième principe : dépasser la loi de l’attraction et de la répulsion

ying_yang

Cette « sagesse » peut s’appliquer à notre vie personnelle comme à notre vie professionnelle, et nous permet de faire face de manière plus sereine à des difficultés dans l’entreprise, à des personnes (collègues, clients, fournisseurs, responsables…)

Article d’origine publié le 21/09/13 sur mon blog jechoisismavie.com

Ce qui relève de toi, transforme-le, améliore-le. Epictète

Parlons aujourd’hui de l’ego. Dans ma compréhension, c’est la partie en nous qui nous sert d’archives, de grand livre, que l’on ouvre chaque fois que l’on fait face à une situation, nous y accédons quasi-instantanément, et il nous dicte notre mode d’action. Parfois à raison, et bien souvent à tort, car il nous fait rejouer des scénarios anciens de « petit enfant » manifestement inadaptés à notre situation actuelle. Les sages de toutes les religions et toutes les philosophies nous disent la même chose : pour choisir sa vie et être heureux, il faut réussir à sortir de la loi de l’ego. [Read more…]

Second principe : vivre sans objectif

aimArticle d’origine publié le 14/09/13 sur mon blog jechoisismavie.com

On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va. Christophe Colomb (il y a fort longtemps).

Je vais aller contre une idée reçue ou une croyance, appelez-la comme vous voulez, je l’appelle pour ma part une illusion. Elle est socialement inattaquable, autrement dit, vous passerez pour un fou si vous avez le malheur de la remettre en question. Elle nous enseigne que « dans la vie, il faut se donner et viser un objectif ». Très tôt, ne demande-t-on pas au petit enfant « qu’est-ce que tu veux faire plus tard » ? A l’ado de 15 ans, ne dit-on pas « c’est important de savoir ce qu’on veut faire dans la vie » ?  Aux adultes en peine, ne conseille-t-on pas de « se fixer des objectifs de vie » ? [Read more…]

Comment Eckhart m’a rendu heureux

tolle-dalailamaArticle d’origine publié le 04/09/13 sur mon blog jechoisismavie.com

La première rencontre littéraire que j’ai eue avec Eckhart Tolle (je n’ai jamais été très sûr de la prononciation, il semble qu’on prononce tollé en français) remonte à plus de deux ans, lorsque je venais de quitter mon job confortable de salarié du privé. Grassement payé pour faire pas grand chose je dois dire, je sentais que je marchais, perdu, à travers champs, alors que, je le sentais, mon chemin de vie était ailleurs. Une collègue de formation a parlé de Tolle et comme à mon habitude, j’ai noté son nom sur une feuille volante, une lecture de plus en attente. Quelques semaines plus tard, j’ai acheté le bouquin, sans grande attente. Ce livre m’a tout de suite parlé, c’est comme si Tolle avait dévoilé des murs que je longeais depuis des années mais ne voyais pas. [Read more…]